Ce 20 mai 2017, comme chaque année plusieurs dizaines de personnes, anciens résistants, élus, et simples citoyens se sont réunis à la stèle du Four à Chaux à Veaugues pour y commémorer les combats tragiques qui ont coûté la vie à 9 résistants le 19 mai 1944.

 

Jean-Michel ATHOMAS, président du comité départemental de l’ANACR y prononça une allocution.

20170520_154605

Après avoir remercié Madame le Maire de Veaugues et les élus présents, les anciens résistantss (dont Maurice RENAUDAT), Jean-Michel ATHOMAS, président du comité du Cher de l’ANACR retrace brièvement ce que furent les combats qui ont coûté la vie à 9 Résistants de cette région du département.

« Le 19 mai 1944, la Gestapo arrive à Veaugues pour arrêter Marcel LEGER qui y exerce la profession de mécanicien. Daniel, prévenu vient tendre une embuscade pour empêcher les nazis de regagner Bourges avec leur prisonnier. Lorsque les voitures se présentent une première rafale les stoppe et le combat s’engage. Malheureusement le même jour, plusieurs centaines d’Allemands transportés en camions avec automitrailleuses et deux canons légers étaient venus procéder au nettoyage des bois de Boucard où était cantonné un groupe de résistants appelés la « bande à Bébert », issus du groupe Vengeance. Alertée, la « bande à Bébert » avait pu prendre le large. C’est en rentrant à Bourges et entendant le bruit du combat à Veaugues, que cette colonne prit le groupe Daniel à revers. Seul Daniel réussit à s’échapper, perdant ses sept compagnons.

Après le combat, les Allemands contrôlent le tain qui s’arrête en gare de Veaugues. A son bord se trouve Antonio BALTHAZAR, un responsable FTP. Il est assassiné à l’issue d’une courte bagarre par un certain PAOLI. Un nazi est tué également.

20170520_152529

20170520_153901    20170520_153808

DANIEL réussit à reconstituer un groupe, avec justement, de membres de la « bande à Bébert », parmi lesquels Roger BECK et André PELET qui deviendra son fidèle lieutenant.

En décembre, le capitaine DANIEL trouvera la mort en sautant sur une mine près de ROYAN.

Il y a quelques instants nous nous sommes recueillis au cimetière de CREZANCY en SANCERRE, sur la tombe du Lieutenant-Colonel MAXIME et avont également rendu hommage à Louis et Arlette DION.

20170520_150112

Julien GIRAULT, alias le commandant MAXIME était né à CRÉZANCY avant d’effectuer ses études à l’Ecole Normale de Rouen et de revenir dans notre département le 1er octobre 1941, nommé instituteur à l’école de Jouet-sur-l’Aubois, il rencontrera rapidement Marcel CHERRIER et Roland CHAMPENIER. Avec son épouse Alice, il ne tarde pas à rédiger des tracts et affichettes à la main, ou de petits drapeaux tricolores qu’ils vont distribuer, poursuivi même une nuit par les gendarmes.

A la rentrée 1942, il est nommé à IGNOL, le village du sénateur Marcel PLAISANT.

Après avoir obtenu un congé pour raison de santé, il entre dans la clandestinité en novembre 1943 où il oeuvrera à la formation des groupes FTPF dont les effectifs s’élèveront à la Libération à 2318 unités.

En juin 1944, il crée le journal En Avant, organie bi-mensuel FTPF du Cher. Il y relate les actions menées contre les occupants et les collabos.

Il appelle les Berrichons à la lutte armée pour chasser l’envahisseur.

Devenu chef des FTP du Cher, il entre en contact avec le colonel COLOM, alias Arnaud de Voguë, commandant des FFI du Cher Nord

Après Jean-Michel ATHOMAS, Madame Sophie CHESTIER, maire de Veaugues prononça à son tour l’allocation suivante :

20170520_155548

Monsieur le conseiller départemental

Monsieur le Président de la communauté de communes

Mesdames, Messieurs les maires et conseillers municipaux

Mesdames, Messieurs les présidents d’associations d’Anciens Combattants, Résistants et Déportés

Messieurs les Porte-drapeaux

Mesdames, Messieurs les Sapeurs-pompiers

Mesdames, Messieurs

Je vous remercie de vous être déplacés à Veaugues aujourd’hui pour commémorer le 73ème anniversaire de la Tragédie du Four à Chaux, en mémoire des victimes et de leur combat, en mémoire des victimes et de leur combat, en mémoire de ces terribles moments qui constituent notre histoire.

Le 19 mai 1944, 8 résistants ont été tués, un 9ème le 9 juillet de la même année.

Marcel Octave BREILLY, Robert CORDIER, Marcel Auguste LEGER, Albert Maurice JOULIN, Joseph Julien LAROCHE, Maurice Désiré JUTIN, Antonio BALTHAZAR Henri HASPALA, Camille Alexandre BERTIN ont été exécutés, ici, pour leur engagement à défendre la liberté de notre Pays.

Nul ne saurait remettre en question leur motivation de résistants. Après eux, leurs amis ont poursuivi la lutte jusqu’à ce qu’enfin, les souffrances s’arrêtent, jusqu’à ce qu’enfin une juste paix s’installe. Nous exprimons devant la stèle du Four à Chaux, notre reconnaissance à ces résistants et à leur famille.

Le temps fait son œuvre, les témoins de cette époque sont moins nombreux. Les événements, eux, sont inscrits pour toujours dans les registres communaux. Chacun par sa présence à cette cérémonie, montre sa volonté de ne pas oublier les horreurs traversées.

Nous connaissons le passé le passé, nous sommes tous ici, soucieux et conscients de notre chance d’être libres, égaux en dignité et en droits dans une France démocratique.

Ces moments de recueillement nous incitent à la réflexion et à la vigilance. Il nos faut protéger l’essentiel de nos valeurs humanistes, nous indigner de l’inacceptable et réagir à l’inadmissible, pour rester debout, dignes. La paix est une lutte de chaque instant, la résistance est l’obligation de tous.

Il est de mon devoir de me souvenir, il est de notre devoir de nous souvenir et de transmette cette mémoire.

A Veaugues, nous n’oublierons pas.

Merci

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s